Outils pour utilisateurs

Outils du site


labase:auto-gyneco:bacterie_probiotic_gyneco

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

labase:auto-gyneco:bacterie_probiotic_gyneco [2019/05/21 02:54] (Version actuelle)
geronimo créée
Ligne 1: Ligne 1:
 +{{ :​labase:​290px-escherichiacoli_niaid.jpg?​200|}}
  
 +====== Produisons nous-mêmes nos bactéries probiotiques ! ======
 +
 +Cet atelier concerne l’auto-production de bactéries probiotiques à application vaginale. ​
 +
 +En effet, le thème de la santé vaginale est particulièrement sensible, notamment en raison des tabous qui sont véhiculés dans la société en générale (parler de tractus génitaux n’est pas simple, encore moins lorsqu’il s’agit de vagin). ​
 +
 +Ces difficultés sont renforcées par l’existence,​ largement documentée et dénoncée (dans un [[http://​www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/​sante-droits-sexuels-et-reproductifs/​actualites/​article/​actes-sexistes-durant-le-suivi-gynecologique-et-obstetrical-reconnaitre-et|rapport du Haut conseil à l’égalité]] mais aussi dans le [[https://​www.youtube.com/​watch?​v=fsRZ59Urc2I|documentaire]] de Nina Faure), d’actes sexistes durant le suivi gynécologique et obstétrical. ​
 +
 +Cet atelier « santé vaginale » fait notamment suite aux demandes de certaines femmes souhaitant: ​
 +  * rétablir le rapport soignant-e-s / soignées en acquérant une meilleure connaissance fondamentale de la biologie de cet écosystème et 
 +  * payer moins cher l’application de probiotiques prescrits par leurs médecins (environ 1-2€/​jours pendant 30-60 jours et ce, de manière récurrente). ​
 +
 +L’une des pratiques aujourd’hui répandue sur internet et dans des [[https://​infokiosques.net/​spip.php?​article1318|publications]] est l’application de yaourt sur la vulve ou dans le vagin. Plusieurs points méritent cependant d’être soulignés : 
 +  - cette pratique est pour le moment mal documentée ​
 +  - les [[http://​www.sciencedirect.com/​science/​article/​pii/​S0149291808001264|publications scientifiques]] sur le sujet sont non concluantes parce que le nombre de participantes aux études est systématiquement trop faible. ​
 +  - les femmes qui souhaitent développer cette pratique se trouvent face à des difficultés techniques concernant l’application du produit et doutent parfois de la qualité/​efficacité de ces traitements.
 +
 +Cet atelier est donc l’occasion de tenir ensemble ces différents aspects, et notamment de développer un moyen de cultiver en milieu contrôlé des bactéries, de les concentrer et de trouver des moyens simples de les appliquer (par exemple avec des gélules). ​
labase/auto-gyneco/bacterie_probiotic_gyneco.txt · Dernière modification: 2019/05/21 02:54 par geronimo