Outils pour utilisateurs

Outils du site


labase:champi:champignons_accueil

Produisons nous-mêmes nos champignons !

L'atelier “Champignon” consistera à réaliser la pousse et la production de champignons à vertu médicinale.

En effet, les champignons sont utilisés dans l’alimentation et la médecine depuis des millénaires (forte représentation des champignons sur les peintures rupestres). En Occident, mise à part le fait d’aller en forêt cueillir quelques champignons bien connus sur pied (spores ou carpophores) pour agrémenter un plat, l’aspect médicinal, largement connu et utilisé en Asie, n’est que très peu étudié selon les critères européens, si l’on s’en tient à la littérature scientifique. En France, outre l’utilisation du principe actif d’un champignon dans un médicament (ex : cyclosporine, statines et antibiotiques tels que pénicilline, gentamicine, céphalosporines, etc…), les firmes pharmaceutiques vendent des produits dérivés sous forme de compléments alimentaires (excepté pour l’Ultralevure, médicament non soumis à prescription médicale) non testés quant à leur efficacité et leur toxicité. Ce genre de produits peut d’ailleurs être vendu aussi en magasins bio, herboristeries, sites marchands sur internet, toujours sans contrôle, et à des prix relativement exorbitants (du même ordre que les probiotiques) lorsqu’on connaît la simplicité de culture des champignons.

Nous nous intéressons à différents types de champignons (Pleurotes du Panicaut, Hydne Hérisson, Shitaké) présentant des vertus médicinales (comme la stimulation du système immunitaire, de la mémoire, ou la baisse du cholestérol). Certains de ces champignons peuvent pousser sur marc de café (on est là dans le circuit de récupération, cher à LABASE et à la Tendresse), céréales, etc…

Le contrôle de leur pousse sur des substrats bien identifiés permettra d’éviter la concentration des pesticides, radioactivité, engrais, métaux lourds ou autres. L’identification visuelle des champignons se fera dans un 1er temps en partenariat avec les Champignons d’Occitanie, puis nous tracerons par PCR leur pureté lorsque nous jugerons important de le faire. Si toutefois des problèmes de contamination étaient récurrents au sein de LABASE, nous pourrons les faire pousser dans la salle d’expérimentation des Champignons d’Occitanie au centre-ville, notamment pour les cultures de mycéliums.

labase/champi/champignons_accueil.txt · Dernière modification: 2020/05/06 15:58 par geronimo